Été 2021

Nos vacances d'été 2021 en famille.
Du 14 juillet au 30 août 2021
48 jours
7
juil

Il y aura une semaine complète chez Papou et Mamou, mais juste entre frères. Alors Papou et Mamou ont eu le courage de proposer de prendre les quatre cousins pendant quelques jours. Au programme :

  • balades à vélo et VTT
  • jardinage et nourrissage des poules du voisin
  • création d'un tremplin et d'un parcours pour VTT pour les petits et les grands
  • écriture des paroles d'une chanson et réalisation d'un petit clip, mais surtout du temps à jouer avec les cousins !

Balades à vélo :

Jardinage et poules :

Du temps avec les cousins :

Une petite pause glace pour reprendre des forces : "Après le sport le réconfort ! ".

Naël


Des tremplins :

Avec Papou, on a décidé de construire deux tremplins à vélo dans la forêt. Après beaucoup de coups de pelle, on a pu tester : ils sont géniaux.

Nohan

10
juil

Une semaine avec les cousines chez Papy et Mamie. Au programme :

  • Vélo, hoverboard, kart,
  • cinéma,
  • piscine,
  • balade sur la voie verte,
  • et surtout des jeux avec les cousines
21
juil

Après nos premiers jours de vacances à jardiner et bricoler, nous passons notre première journée "détente et sport" à tester le matériel et notre organisation en vue d'un périple sur plusieurs jours en vélo sur les bords de Loire. Aujourd'hui, il s'agit donc de vérifier :

  • le matériel : Est-ce que la chariote permet bien de transporter le nécessaire ? Est-ce que nos vélos, selles et vêtements sont adaptés ? ...
  • l'organisation d'un trajet sécurisé, avec les points d'eau
  • la motivation et la capacité à faire des journées de 60km en vélo

Au final, à part une selle et un cuissard à changer pour Emilie tout est OK ! Pas de problème pour la distance de 60km, les enfants l'ont avalée sans aucun problème, on évitera juste de le faire plusieurs jours d'affilée ;o)

24
juil

L'avantage avec les Vosges est que c'est plus près de Paris et pas sur la route des vacanciers qui vont chercher la Méditerranée, du coup en seulement 4h30 de route (sans bouchon), nous arrivons au bord du lac de Gérardmer.

C'est donc parti pour quinze jours en moyenne montagne ! Plus accessible techniquement et physiquement que les Alpes pour les randonnées et le VTT, nous espérons que nous prendrons tout autant de plaisir à nous balader dans la région.

Le premier jour est réservé comme d'habitude au passage à l'office du tourisme pour préparer les activités des prochains jours et à un petit resto en attendant l'heure pour la récupération des clés de la location. Peut-être que nous nous y sommes mis trop tard, mais cette année nous n'avons pas trouvé de location de type "chalet". C'est donc dans un immeuble récent que nous allons passer les deux semaines. Il est proche des commerces et du centre ville mais au final très calme, et dispose d'un garage fermé pour les vélos, nous n'en demandions pas plus et ce n'est d'ailleurs pas l'endroit où nous passerons le plus de temps si la météo est clémente🤞 .

Courses, rangement, lecture des prospectus, un petit jeu de carte et hop tout le monde au lit !

25
juil

Ce dimanche doit normalement être la journée la plus ensoleillée de la semaine, nous décidons donc de faire l'une des deux grandes randonnées pédestres prévues sur une journée complète. Difficile de lever tout le monde dès le premier jour avec la fatigue de la veille ! De plus, nous n'avons pas encore pris tout à fait nos marques pour préparer les sacs, nous partons donc un peu tard, mais le timing sera finalement parfait pour le pique-nique. Selon les conseils de l'office du tourisme, c'est vraiment un belle randonnée, un peu technique mais pas trop longue. Confiant en nos capacités, éprouvées dans les Alpes, nos partons d'un pas assuré malgré un profil de randonnée atypique : la première partie de la randonnée est tout en dénivelé négatif vers les lacs, puis la seconde moitié tout en montée. Habituellement les descentes en fin de balades sont difficiles pour les jambes, est-ce que les montées seront plus faciles ?

Au programme : deux lacs ou plus exactement, deux retenues d'eau. Avant même de parcourir le "sentier des crêtes" et de commencer la descente nous apercevons le second lac auprès duquel nous passerons plus tard et surprise ... deux chamois ! Difficile de faire une photo souvenir à travers les jumelles, mais cela démarre bien la journée !

Les sentiers de randonnées dans les Vosges sont extrêmement bien balisés. Une association (Le Club Vosgien) effectue un travail énorme avec de très nombreux panneaux et signes différents. Il n'y a qu'à suivre les croix bleues, rectangle rouges ou autres symboles pour descendre jusqu'à notre point de pique-nique, un petit lac enclavé, l'endroit est magnifique.

Au moment de partir Naël est surpris par des petites têtes sortant entre les pierres ! Nous venons de pique-niquer juste au dessus d'un nid de mulots qui ne se font pas priés pour récupérer les quelques grains de maïs et morceaux de chips échappés de nos assiettes !

Nous effectuons ensuite la remontée vers le grand lac, puis poursuivons vers le point le plus haut de la randonnée, le Hohneck (1363m). En chemin, nous devons faire place à un troupeau de vaches. Ce n'est apparemment pas la race la plus à l'aise sur ces sentiers caillouteux, et il a fallu pousser un peu pour se frayer un passage !

L'ascension en fin de randonnée se passe finalement très bien, les enfants ont même encore les jambes pour un petit sprint vers le sommet 😅.

26
juil

Ce matin c'est randonnée VTT ! Comme dans beaucoup de régions en France, la FFC, via les clubs locaux, balise des parcours VTT avec un code couleur identique aux pistes ski. Ce matin nous partons sur un parcours vert normalement destiné aux vélos à assistance électrique, donc très simple techniquement mais quand même plus long qu'un parcours vert standard.

Comme d'habitude, Naël est devant dès que la pente se raidie et Nohan à l'aise dans les descentes. 16km et 350m d+, c'est déjà pas mal et nous avons encore quelques traces de la balade de 60km de la semaine dernière : le terrain caillouteux n'est donc pas le plus agréable pour nos postérieurs pas encore totalement remis. La partie bitumée sur le retour n'est finalement pas si désagréable 😅.

• • •

L'après-midi est consacrée à la réservation des activités à venir et à une balade dans le centre-ville de Gérardmer pour profiter de la météo clémente ! Une glace et le petit concert d'un duo clarinette-accordéon auront finalement raison de la défiance initiale d'ados peu motivés à aller marcher en ville 😉.

27
juil

Les prévisions météo changent et annoncent finalement une belle journée, le programme n'était pas forcément précis aujourd'hui, mais ce sera donc activités en extérieur. Nous partons pour une balade sur les rives du lac en suivant un itinéraire prévu par les "balades ludiques" de l'office du Tourisme. Ce sont des balades familiales dont le carnet de route précise des emplacements permettant d'obtenir des indices afin de résoudre une énigme. Il y a différentes énigmes selon la classe d'âge, nous partons sur celle destinée au plus de 10 ans ... espérons que nous aurons le niveau 😅.

L'avantage de ces balades est qu'elles sont courtes et faciles, mais aussi qu'elles pointent des emplacements remarquables grâce aux indices, ce qui permet de donner un peu de motivation aux enfants. Nous avons finalement trouvé tous les indices et résolu l'énigme, il y a sept autres balades du même style, elles seront parfaites lorsque la forme ou la motivation feront défaut 😉.

• • •

Après un petit resto, comme le soleil est toujours au rendez-vous, nous filons directement aux pédalos repérés le matin pour profiter d'un autre point de vue des alentours du lac.

Saviez-vous que "pédalo" est comme "frigidaire" ou "thermos" ? Il s'agit d'une marque, dont l'entrée dans l'usage courant a été validée par la justice contre les dépositaires de la marque.

De plus, même si cela peut être sujet à discussion, il est dit que c'est Jean-Antoine Chanony, privé de l’usage de son bras droit mais habile et débrouillard, qui aurait concrétisé le concept de barque à pédales vers 1860 pour lui permettre de naviguer sur le lac de Gérardmer.


28
juil

Ce matin, nouvelle balade ludique autour d'un village pittoresque du Valtin. Il s'agit d'un village montagnard au cœur d'une vallée glacière dont le paysage a fortement évolué durant ces 200 dernières années. Les panneaux explicatifs et photos d'époques parsemées le long du parcours retracent : la division des parcelles déboisées et dépierrées durant le XIXième siècle, puis la fermeture des paysages par le retour des friches et bois lorsque l'agriculture vivrière a progressivement été abandonnée dans la vallée et enfin le récent déboisement partiel, maintenu par l'introduction de l'élevage, destiné à redonner l'aspect paysager de la vallée.

• • •

Nous reprenons ensuite la voiture afin de nous rendre à l'Étang des Dames, situé 3km plus loin au fond de la vallée pour y pique-niquer. C'est aussi le point de départ d'une autre petite randonnée, qui nous emmène après, quelques mètres de dénivelé, à la Cascade du Rudlin.


29
juil

Cela semblait manquer à Naël (et à moi aussi il faut bien l'avouer 🙈), ce matin c'est course d'orientation ! Le Mettey a mis en place 5 parcours de course d'orientation de différents niveaux. Pour Emilie et Nohan, ce sera le parcours "Renard" (4km niveau bleu) et pour Naël et moi le parcours "Sanglier" (5km niveau rouge) ! Emilie et Nohan ont largement gagné la course... Je crois que c'est la première fois que nous ne finissons pas un parcours avec Naël 😩 ! Le parcours était long, mais surtout très technique et l'heure nous imposait de repartir pour être à l'heure au restaurant ! Le parcours porte vraiment bien son nom, comme on dit dans le jargon de la C.O. nous avons fait les sangliers : jamais sur les chemins, toujours dans les ronces ou les fougères.

Petite anecdote, nous pensions que c'était la première fois que nous venions en vacances dans la région. En fait, ce n'était pas vraiment le cas pour tout le monde ! En allant jusqu'au point de départ de la course d'orientation, à seulement 15 minutes de Gérardmer, nous avons eu la surprise de passer juste devant le camp de colonie de vacances de Rochesson, où Nohan et Naël sont venus durant une semaine faire du quad il y a quelques années.

• • •

En attendant le repas marcaire typique, que nous ferons un peu plus tard, ce midi c'est quand même repas local avec Spätzles au Munster et Flammekueche.

• • •

Enfin, pour finir cette journée gourmande, nous allons visiter une confiserie artisanale vosgienne. Nous avons le choix entre deux confiseries qui proposent une visite de leurs ateliers. Notre choix se porte finalement sur la plus grosse, même si je crains un peu d'arriver dans une usine à touristes vu le nombre de visiteurs par an affiché sur le prospectus... En arrivant : parking digne du Parc Astérix, files d'attente comme chez Disney, aïe... Et bien au final, la fabrique attire du monde simplement parce que la visite est parfaitement organisée, ludique et les employés très accueillants ! Et s'ils accueillent 3500 personnes sur une journée pluvieuse, comme le soleil brille aujourd'hui, pour nous ce sera : files d'attente vides, pas de foule durant la visite et double démonstration. S'en suit le passage obligé à la boutique, c'est normal, mais on est venu pour cela aussi de toute manière 😅.

30
juil

Une journée sans balade ou sans sport ? Ca sera pour demain ... peut-être 😁. On commence par une sortie VTT, toujours cool niveau difficulté mais un peu plus longue que la première. Le circuit se situe à 40min de l'appartement, mais a pour avantage d'avoir comme point de départ un pumptrack proche d'un lac avec banc et tables.

C'est donc pique-nique puis récup après la balade pendant que les enfants peuvent s'éclater dans le pumptrack.

• • •

En fin d'après-midi, Nohan souhaite tenter une initiation au saut à ski ! Après avoir pris le rendez-vous en début de semaine, nous nous rendons compte un peu plus tard que ce cours de 2h est dispensé par un certain Maxime Laheurte. Honnêtement, je ne connaissais pas, mais vu que le nom est clairement mis en avant dans la présentation de l'activité, je fais un petite recherche google par curiosité : avoir une page Wikipédia à son nom n'est pas donné à tout le monde 😅 ... il a juste été champion du monde par équipe de combiné et a participé aux trois dernières olympiades ! Même si l'office du tourisme n'affichait ce cours que la semaine précédente, j'avais tout de même appelé pour savoir s'il y avait d'autres créneaux et bingo ! C'est en fait tous les mercredis et vendredis. La conséquence de ce couac sur la visibilité donnée à cette nouvelle activité, c'est que Nohan se retrouve seul, en cours particulier avec un champion du monde ! Du coup, nous forçons un peu Naël a profiter de l'aubaine et tenter le coup, quitte a arrêter si cela ne va pas. Ce sera finalement presque le plus content à la fin.

Maxime connait "un peu" son sujet et est super pédagogue, l'apprentissage très progressif pour que l'appréhension et les peurs disparaissent tranquillement. Résultat : ils finissent tous les deux par faire des sauts de 4,5m 👏, et même 5m pour Naël, même si la performance n'a pas été validée pour cause de chute 😅.

Même si cela ne sera pas vraiment compatible avec notre livre-photo souvenir, c'est quand même mieux avec quelques vidéos.

31
juil

La journée commence par l'achat de Vosges matin. Pourquoi ? Hier, un journaliste était présent lors de l'initiation au saut à ski, résultat ce matin : nous sommes en première page de la partie locale ;o)

• • •

Après une première matinée de repos depuis le début du séjour, direction Niederhaslach, près de Strasbourg pour y retrouver un collègue Telindus de longue date. Pour moi c'est visite des environs en VTT avec Hervé et son fils pendant que Delphine emmène Emilie et les enfants pour une balade à la cascade du Nideck.

Et pour finir la journée, c'est tartes flambées préparées à la volée cuites au feu de bois autour de quelques bières. Classiques, forestières, gratinées ou au Munster, et enfin sucrées, c'était excellent. Merci aux Alsaciens pour l'accueil !

1
août

La mauvaise météo du jour est une parfaite excuse pour prendre une journée de repos et de détente. Même si le balcon nous permet de prendre l'air à l'abri de la pluie, c'est sieste, Jeux Olympiques à la télé, jeux de cartes, mots-croisés ... et pas de devoirs de vacances aujourd'hui.

2
août

La journée commence par quelques descentes de luge sur les rails de la Schlitte Mountain. La rampe de lancement emmène les luges en haut de la piste, ensuite, c'est 900m de descente avec des virages relevés, des vagues et la vitesse : sensations garanties !

• • •

Ensuite, nous passons juste entre les gouttes et profitons du soleil pour faire un "Disc-Golf". Le principe est simple, inspiré du golf : mettre un disque dans un panier avec le moins de lancés possible. Si le principe est simple, la réalisation l'est un peu moins ! Il y aura peu de pars 😅.

• • •

Nous finissons la journée par la visite du château du Haut-Koenigsbourg. Il s'agit d'un site très fréquenté par les touristes dans la région et du fait de la météo peu clémente, nous redoutions un peu la foule. Finalement, voyons le bon côté des choses, avec les limites en nombre de visiteurs pour cause COVID et le pass-sanitaire obligatoire : pas de problème pour se garer et suffisamment d'espace pour profiter ! Bref, la visite est des plus agréable.

Il s'agit d'un château d'environ 900 ans, détruit deux fois et reconstruit dans son état actuel au tout début du XXième siècle par Guillaume II (empereur allemand) déjà principalement dans l'optique d'être visité, comme un témoignage du moyen-âge qui fascinait à cette époque. Nous traversons la cour-basse, le donjon, les appartements, la salle du Kaiser, la salle d'armes, le jardin supérieur etc..., profitons des animations et apprécions les points de vue sans même nous rendre compte des 354 marches gravies durant la visite.


3
août

Il fallait bien que cela arrive... une journée très pluvieuse aujourd'hui. Tout juste une accalmie pour aller faire un tour en ville et acheter le pain. Nous en profitons pour écrire quelques cartes postales, et rattraper le retard coté devoirs de vacances, pour le plus grand plaisir de tous 😋.

4
août

En fin de matinée, c'est parti pour une nouvelle énigme "Randoland" à résoudre sur le parcours d'une balade autour de Rochesson. Le parcours est très agréable, entre points de vue sur la ville, maison accrochée à la montagne au milieu des sapins, et indices à chercher sur les toits.

Vous connaissez le Champignon météo ?

La fiabilité laisse cependant quelque peu à désirer. Il n'y avait plus de champignon mais pas d'ouragan non plus 😄.

• • •

Après un pique-nique près du ruisseau, nous partons pour une seconde randonnée en direction de la Chute du Battion. Sur le chemin, de nouveaux points de vue, quelques âneries, un arbre perché, une grosse fourmilière et de magnifiques chemins.


5
août

Au programme de cet avant-dernier jour, une longue randonnée autour de quatre lacs : le Lac Blanc, le Lac Noir, le Lac Vert et le Lac .... du Forlet. L'histoire des deux premiers lacs est liée à la production d'hydro-électricité, il s'agissait de la première «station de transfert d’énergie par pompage » (STEP), construite entre 1928 et 1933. Concrètement, l'installation fonctionnait grâce à l'énergie produite par les autres centrales, mais inutilisée durant les heures creuses, qui permettait de pomper les eaux du Lac Noir vers le Lac Blanc situé 100m plus haut et donc de constituer la réserve d'eau de la centrale hydro-électrique du Lac Noir. Celle-ci permettait alors de compléter la production durant les heures de grande consommation.

Les premiers mètres nous permettent de rapidement prendre de la hauteur. La pente est raide, le chemin technique, et entre les mains-courantes et l'escalier pentu taillé dans la pierre posé sur une crête, il ne faut pas être sujet aux vertiges.

Cependant, les points de vue sont superbes et, après en avoir repéré les traces, nous avons la chance de pouvoir observer des chamois à une cinquantaine de mètres seulement.

L'arrivée sur la crête signifie également l'arrivée dans les nuages. Mis à part que la table d'orientation n'est plus d'une grande utilité, les nuages sont malheureusement du mauvais coté de la crête et nous cache toute la vue surplombant le Lac Noir.

La scène est quand même un peu spéciale, nous marchons sur une crête avec à gauche les nuages et une vue dégagée à droite !

Après plus de 3h30 de marche, nous arrivons à la ferme-auberge surplombant les Lac des Truites. Nous ne pouvions quitter les Vosges sans faire une halte pour un repas marcaire.

Marcaire ? Le nom vient de l'alsacien "malker", et désigne les agriculteurs du massif vosgien élevant des vaches laitières pour la production du fromage de Munster. Le repas marcaire est aujourd'hui traditionnellement servi dans ces fermes-auberges. Il se compose d’un potage et/ou d’une tourte de la vallée en entrée. Puis, de viande de porc fumée accompagnée des « roïgabrageldi » (pommes de terre cuites pendant 2 à 3 heures dans le beurre fermier avec des oignons et du lard), de fromage de Munster (ou de Bargkas) et d’un dessert. Il est peu dire que le repas est copieux !!! J'avoue que nous n'avons pas pu tout finir et que les premiers kilomètres ont été ... lents 😅.

• • •

Sur le retour, petit arrêt sur la route de montagne du retour à la Roche du Diable, un point de vue sur les lacs de Longemer et Retournemer. Malgré les nuages, la vue est dégagée sur les deux lacs et à seulement 25m de marche de la route, parfait pour nos jambes fatiguées.

6
août

Dernier jour aujourd'hui ! Les douleurs au talon et sous le pied ont fini par s'estomper, je profite donc de cette dernier journée pour tester un des parcours trail de la station. Gérardmer est en effet labelisé "station trail", je ne pouvais pas terminer le séjour sans tester un des parcours parfaitement balisés.

Le parcours est top, malgré les nombreux "arbres barrières" et la descente finale très technique. Sympa le passage sous le nez du tremplin de saut à ski !

• • •

Ainsi s'achève deux semaines dans les Vosges. Le temps n'a pas été très clément et nous n'avons pas forcément fait tout ce qui était prévu, mais nous avons passé un excellent séjour et cela nous donne une bonne raison pour revenir l'année prochaine !

23
août

Nous avions repéré, lors l'une randonnée pendant notre séjour dans les Vosges, de drôles d'animaux dans un jardin... Cela requiert un peu de bois et pas mal de temps, mais cela devait être une parfaite occupation au long court pour une semaine chez Papou et Mamou. Au final, il semble que ce soit Papou qui s'y soit collé en grande partie ! En tout cas, le résultat est super, bravo !

Les belotes, les devoirs, une course de Kart et des tours de vélo ponctuent également cette belle semaine sans Papa et Maman.

29
août

Pour finir ces vacances, juste avant la reprise, nous passons le week-end à Caen, chez les Bachri-Dasquet marqué par une belle balade en vélo et un pic-nic "gastronomique" en bord de mer grâce à l'équipe de support logistique 😉 !